Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Dominique Droin

Condamné par la cour d’appel de Poitiers.... Selon que vous serez de droite ou de gauche, etc.

12 Mars 2017, 13:29pm

Publié par droin

Condamné par la cour d’appel de Poitiers.... Selon que vous serez de droite ou de gauche, etc.

Condamnations, deux poids, deux mesures.

 

Sous la révolution, c’était la guillotine, à l’époque plus récente du mur des cons, on m’en aurait peut-être fait l’honneur. Les deux ayant disparu, la justice se console comme elle peut. L’arrêt que vient de rendre la cour d’appel de Poitiers à mon égard, dans le procès pour diffamation que m’a intenté Madame Campodarve-Puenté, a en effet, de quoi laisser songeur. Surtout si on le compare à d’autres procès de même nature. Qu’on en juge :

Dans le numéro 23 de La Passerelle, nous avions évoqué la fermeture de la rue Goujon à Rochefort − seul cas dans la ville – en osant faire un lien avec le fait que la première adjointe habitait à proximité du barrage. Elle m’a traîné devant le tribunal correctionnel de La Rochelle arguant, de son côté, que la rue avait été fermée parce qu’elle rencontrait des « problématiques de circulation ». J’ai essayé d’expliquer à la barre que si l’on fermait toutes les rues pour cette raison, il n’y en aurait plus beaucoup d’ouvertes. Rien n’y a fait. J’ai été condamné en première instance à 1.000 euros d’amende, 2.000 de dommages et intérêts et mille de frais de justice, soit 4.000 euros en tout. M’étant rendu à cette première audience sans avocat, et trouvant la sentence disproportionnée par rapport aux faits reprochés, j’ai interjeté appel en me faisant, cette fois-ci, assister. La cour d’appel de Poitiers a rendu son verdict le 9 mars. Malgré le secours d’un avocat, elle a doublé l’amende, qui est passée de 1.000 à deux mille euros, elle a maintenu les dommages et intérêts et les 1.000 euros de frais auxquels elle en a ajouté 800 autres. La condamnation, au total, est donc de 5.800 euros.

Ce même 9 mars, la cour d’appel de Paris rendait aussi un arrêt. Mais celui-ci concernait Anne Hidalgo, passionaria de la gauche bien-pensante. Attaquée pour diffamation par un architecte qu’elle avait accusé de s’être servi de documents de la ville pour un colloque, elle avait été condamnée en première instance avant de faire appel. La deuxième instance a confirmé le premier jugement bien clément par rapport au mien. Elle, n’écope pas de deux mille euros d’amende, mais de 500… avec sursis. Quant aux dommages et intérêts, ils se limitent à… un euro avec en sus, la publication judiciaire.

Je ne pense pas qu’il s’agisse d’une mauvaise version de la fable de La Fontaine, « Les animaux malades de la peste », Selon que vous serez puissant ou misérable, etc. Les termes plus adéquats semblent davantage être : Selon que vous serez de droite ou de gauche, Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.

Face à cette injustice, j’ai la chance de pouvoir compter sur des amis beaucoup plus fiables que ceux que François Fillon a en Charente-Maritime parmi les ténors de son parti. Sous l’impulsion de François Bargain, ils ont créé l’association « Les amis de Dominique » pour me venir en aide. Je les en remercie vivement.

 
Pour nous aider : La Passerelle, Apt 6. 38, Av Wilson 17300 Rochefort.