Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Dominique Droin

Scène tristement ordinaire de la vie rochefortaise

22 Juillet 2014, 17:55pm

Publié par Admin

C’est une scène, hélas, ordinaire de la vie rochefortaise. Ce matin, un commerçant de la rue De Gaule demande à un SDF qui squattait devant son pas de porte de s’éloigner. Refus agressif de celui-ci. Le commerçant, depuis longtemps las de prévenir la police en vain et voulant dégager l’entrée de son magasin, sort sa bombe lacrymogène et lui envoie une première giclée. Le SDF s’éloigne un instant avant de revenir en état de surexcitation, attrape le panneau publicitaire qui était devant l’établissement et le propulse violemment à l’intérieur du magasin, heureusement, sans toucher personne. Le commerçant sort une deuxième fois sa bombe et asperge son agresseur qui a eu le temps de se retourner ; ce qui fait qu’il ne l’atteint qu’au dos. Arrive alors le commandant de police qui commence par s’intéresser au SDF, avant qu’une demi-douzaine de ses collègues en uniforme ne le rejoigne. Le vagabond est embarqué. S’ensuit une chose extraordinaire : c’est au tour du commerçant d’être accusé par les représentants de l’ordre. – Vous n’avez pas à faire la police vous-même, lui dit le commandant. – Quand je vous appelle, vous ne venez pas, lui rétorque l’autre. Le ton monte et le commerçant, à son tour, est prié d’aller s’expliquer au commissariat. Pendant ce temps, des badauds sont venus entourer la scène et donnent raison au marchand. Les gens en ont assez de cette « zone » et ils le font sentir. La police finit par s’éloigner.

Le pire, c’est qu’il paraît qu’un arrêté municipal interdit la mendicité à Rochefort depuis le 1er juin. Si tel est le cas, pourquoi n’est-il pas respecté ?

Lire la suite

Lettre ouverte au maire de Rochefort

8 Juillet 2014, 13:36pm

Publié par Admin

Monsieur le Maire,

 

Étant donné que j’ai au minimum sacrifié une place de conseiller municipal pour vous permettre d’être élu ; étant donné que, dans ces conditions, je ne puisse faire entendre la voix de nos électeurs en conseil, vous souffrirez au moins que je vous interpelle par courrier et devant les médias quand une question d’importance se pose.

 Celle qui nous préoccupe aujourd’hui est relative à l’autorisation d’une extension de 170 m2 de la mosquée que vous avez accordée à la communauté musulmane de Rochefort.

Loin de moi, Monsieur le Maire, l’envie de stigmatiser l’Islam en tant que religion, chacun étant libre de ses croyances. Ce que je condamne, ce n’est donc pas l’Islam religieux, c’est l’Islam politique. Si vous avez lu le Coran, ou à défaut, Chateaubriand ou Tocqueville, vous savez que ce dogme ne fait pas le distinguo entre César et Dieu. Pour vous en convaincre, observez l’actualité de ces derniers jours :

Il y a d’abord l’affaire Wahid Halilhodzic, l’entraîneur des footballeurs algériens, à qui l’on a reproché, lors du dernier mondial, de ne pas avoir imposé le jeûne du ramadan aux joueurs. Le malheureux s’est cru obligé de démissionner. Imagine-t-on, aujourd’hui, de tels procès dans notre République ? Pas encore, mais en favorisant l’expansion de l’Islam en France, comme vous le faites à Rochefort, c’est ce à quoi devront s’attendre vos enfants et petits-enfants.

 La deuxième affaire est l’histoire de cette « Femen » agressée, non plus en Algérie, mais Place Clichy à Paris, ce dimanche 5 juillet. Cinq barbus lui reprochant de ne pas mériter « la beauté qu’Allah lui avait donnée » lui ont tout simplement rasé la tête et les sourcils. Ils l’ont insultée en lui disant que son viol serait une bonne action. Elle n’a pu leur échapper qu’en leur jurant de se remettre sur le droit chemin de l’Islam.

J’arrête là les exemples, ce sont les plus récents, mais on pourrait les multiplier à l’infini, notamment en évoquant le massacre des chrétiens dans les pays musulmans.

 

Ce sur quoi je souhaite vous interpeller est cette volonté que l’Islam a de vouloir nous priver des libertés que la République nous confère. Et vous, maire de Rochefort, en permettant l’extension de la mosquée, vous participez, que vous le vouliez ou non, à sa propagation.

 

Je vous ai vu peu courageux quant à la question de l’hyper incinérateur, je ne m’attendais pas à ce que vous le deveniez à propos de cette affaire. Néanmoins, vous ne m’empêcherez pas de constater qu’entre votre comportement et celui de votre prédécesseur socialiste qui vous a pratiquement adoubé, il n’y a aucune différence. C’est très regrettable.

 

Je vous prie de croire, Monsieur le Maire, à l’expression de ma respectueuse considération.

 

Dominique Droin

 

 

Lire la suite