Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Dominique Droin

Législatives, le piège

30 Avril 2017, 08:05am

Publié par droin

Un député de conviction plutôt qu'une personne qui œuvre avant tout pour elle-même.

 

Les cadres LR tentent de persuader les électeurs qu’après avoir perdu la présidentielle, ils vont gagner les législatives. C’est un pari risqué, mais si par hasard, ça devait être le cas, il ne faut pas se faire trop d’illusions. Les députés nouvellement élus n’auraient pas d’autres choix que de se mettre en rang derrière le Président. Peut-être y aurait-il quelques grincements de dents pour la forme, quelques tirades grandiloquentes face aux caméras de télévision, mais ça n’irait pas plus loin. Et ce, quelles que soient leurs convictions. La raison en est simple : Le Président de la République peut dissoudre la chambre au bout d’un an. Et les députés qui tiennent trop aux avantages que leur confère leur siège feront tout pour qu’il n’en soit jamais ainsi. Résultat, ils obéiront comme l’ont finalement fait les députés de la dernière assemblée qui, malgré les menaces, n’ont jamais renversé le gouvernement. C'est pour cette raison qu'il importe de choisir un candidat de conviction.

Lire la suite

Comme Chirac en 1981

27 Avril 2017, 21:14pm

Publié par droin

En 1981, Jacques Chirac avait comme stratégie de faire battre Giscard, d’installer Mitterrand à l’Élysée, puis de remporter derrière les législatives. On connaît le résultat : une vague rose a submergé l’hémicycle et Chirac a dû attendre quatorze ans avant de s’imposer.

La droite actuelle fait le même pari. Elle s’est évertuée à faire perdre son candidat à la présidentielle en pensant gagner dans la foulée la bataille des législatives. Pari osé pour ne pas dire insensé. Quant aux électeurs...

Comme Chirac en 1981

Lire la suite

Une très lourde responsabilité.

23 Avril 2017, 18:28pm

Publié par droin

Pour la première fois depuis le début de la Ve République, la droite traditionnelle ne sera pas représentée au deuxième tour de la présidentielle. Les origines de cet événement très grave sont multiples. Il y a d’abord, comme on le répète depuis des années, une population qui change. Une population venue de pays étrangers et qui trouve dans les représentants de la gauche des alliés pour imposer son pouvoir.

On le doit aussi aux puissances financières qui s’appuient sur des médias achetés et qui ne cessent de vomir sur les candidats de droite.

On le doit aussi et surtout aux hommes politiques de droite qui, en la circonstance, ont lâché leur candidat, large vainqueur de leur primaire, en pleine campagne. À ce titre, je voudrai souligner le comportement pitoyable des cadres LR de Charente-Maritime qui ont littéralement planté Fillon au moment le plus crucial pour en appeler à Alain Juppé et jouer leur propre carte dans la tempête. Comment Madame Marcilly a-t-elle osé distribuer sont propre tract pour les législatives alors qu’on attendait d'elle qu’elle soutienne en priorité son candidat à la présidentielle ?

Dans ces conditions, nous avons décidé, avec toute l’équipe, que je me présenterai aux législatives de juin prochain. Nous en reparlerons. En attendant, je voterai pour la candidate du Front national au deuxième tour de cette présidentielle.

Lire la suite

La Passerelle

15 Avril 2017, 17:10pm

Publié par droin

La Passerelle

La Passerelle n°28 est en cours de distribution. Cinq mille exemplaires sur 7.500 sont déjà dans les boîtes aux lettres de Rochefort et Fouras. La semaine prochaine, ce sera d’autres communes de la deuxième circonscription. Dès à présent, on peut dire que c’est le numéro qui nous aura apporté le plus d’abonnés et de chèques d’une grande générosité. D’autre part, l’insert des « Amis de Dominique », relatif au procès qu’une élue de Rochefort m’a fait, rencontre aussi un vif succès. Nous en reparlerons plus tard.

 

Au sommaire de ce numéro 28 :

 

Le jour où la fédération LR de Charente-Maritime a lâché François Fillon.

Courage F(u)illon.

Le cas Bussereau

Le cas Léonard

Le cas Quentin

Lettre adressée à Mme Marcilly et M. Blanché, l’avant-veille du Trocadéro

Le tri je l’ai dans le nez

N’avancez pas où je recule

Hôpital Saint-Charles, le scandale

Lire la suite

Circulation : bon sens interdit

13 Avril 2017, 15:51pm

Publié par droin

Alors que les 7.500 exemplaires de La Passerelle sont en cours de distribution, nous avons déjà reçu une multitude de témoignages. Parmi ceux-ci, on trouve des gens qui se plaignant, entre autres, de la nouvelle circulation rochefortaise. Ce sera d’ailleurs l’objet du dossier principal du prochain numéro de notre trimestriel.

Parmi toutes les plaintes reçues, parlons de celle qui concerne la fermeture de la rue de l’Avant-garde et de l'avenue de la Fosse aux Mâts. Jusqu’à début avril, pour se rendre dans la zone de l’arsenal ou celle des Fourriers, il y avait trois possibilités : l’avenue de la Fosse aux Mâts, la rue de l’Avant-garde et l’avenue de la Charente. La circulation était dense sur ces trois axes, comme le reconnaît le maire lui-même. Alors qu’a-t-on fait ? On a décidé de fermer l’accès aux zones aux deux premières voies. En termes plus clairs, la seule possibilité, aujourd’hui, pour se rendre dans ces zones à forte activité, c’est de passer par l’avenue de la Charente. C'est-à-dire que tous les riverains de cette voie subissent seuls, dès 5 heures du matin et jusqu’à 22 heures, avec des pics au moment de l’embauche ou de la débauche, la concentration de toute la circulation hier répartie sur les trois axes. Pour ces Rochefortais, ce n’est plus supportable. Que ce soit à cause du bruit permanent, de la pollution et de toutes les nuisances dues au stress provoqué par cette décision.

L’une de ces riveraines, abonnées depuis de nombreuses années à La Passerelle, nous le dit sans détour : « Nous ne pouvons plus avoir de vie familiale, plus de vie sociale, nous ne pouvons plus recevoir personne. Et avec les beaux jours qui arrivent, nous ne pouvons même plus ouvrir les fenêtres. »

 

Attention danger !

D’autre part, l’entrée d’un parking de la résidence de l’Avant-garde, qui est en plein virage sur l’avenue de la Charente, met en péril les automobilistes qui osent s’y risquer. Pour cette riveraine, c’est une angoisse chaque fois qu’elle veut y rentrer ou en sortir.

Enfin, la municipalité le reconnaît encore, le nouveau parcours est plus long de 500 mètres. Ce qui signifie plus de pollution dans l’air étant donné le nombre de véhicules qui passent quotidiennement par-là.

Pour l’instant, c’est une zone test. Comme l’était l’avenue Goujon... C'est-à-dire que les riverains craignent le pire. Plusieurs courriers ont été adressés au maire et une pétition circule. Pour l’instant, la seule explication de la mairie consiste à dire que les usagers du camping, les parents du centre de loisir et les riverains de l’avenue de la Fosse aux Mâts se plaignaient d’être dérangés par la circulation. Alors, on a concentré tout le problème sur la seule avenue de la Charente, et tant-pis pour les riverains de cette voie.

C’est comme ça ! À Rochefort, nous ne sommes pas tous égaux devant les problèmes de circulation.

Lire la suite