Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Dominique Droin

Concours or not concours…

19 Février 2008, 13:51pm

Publié par Admin

Dans le journal Sud Ouest de ce jour, M. Grasset dit, à propos du Magasin aux vivres : « Après examen de différentes candidatures de promoteurs immobiliers, le choix de la municipalité s’est porté sur un projet présenté par des investisseurs locaux (...) »
Ces quelques mots suffisent à inspirer une double observation.
D’abord, ces investisseurs locaux ne sont qu’un : le Rochelais Clémencin qui représente à lui seul cinq sociétés.
Deuxièmement, M. Grasset refuse toujours de répondre à la question de savoir comment les investisseurs ont été appelés à « concourir ». Tout ce que l’on sait, c’est que ce n’est pas par voie de presse. Alors, comment ? Par courrier, au téléphone, à l’hygiaphone ? Il m’avait promis sur les ondes de Demoiselle FM de me donner la réponse. Je le lui ai demandé. J’attends toujours la réponse.
 
Précisons que grâce à (ou à cause de) la loi du 2 mars 1982 modifiée par celle du 22 juillet 1982, une municipalité n’est plus obligée de vendre un bien par adjudication. Elle peut, depuis cette loi, le faire de gré à gré. C’est ce que, visiblement, Monsieur le maire a fait. Mais pourquoi s’évertue-t-il alors à faire croire qu’il y a eu concours, comme il a commencé par l’affirmer ou sorte de concours, comme il l’a dit par la suite.
 
Souvenons-nous qu’en 2006, un promoteur rochefortais s’était porté candidat à l’achat du Magasin aux vivres. Le maire lui avait alors répondu par voie de presse, qu’il arrivait trop tard. Un concours avait permis de choisir l’heureux candidat. En fait, le choix avait été fait plus d’un an après l’offre du promoteur rochefortais…