Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Dominique Droin

Communiqué de presse du 18.10.11

18 Octobre 2011, 12:33pm

Publié par Admin

Communiqué adressé à Sud Ouest, Demoiselle FM et L'écho de Rochefort.

  

Durant la dernière campagne des cantonales, je n’ai cessé d’alerter l’électeur/contribuable sur la gabegie du département, en mettant l’accent sur les dépenses somptuaires auxquelles il fallait mettre un terme immédiatement en raison de la réforme des collectivités territoriales. Sans quoi, la taxe foncière allait s’envoler.

Aujourd’hui, ce même département me donne raison. D. Bussereau annonce déjà une augmentation substantielle de la taxe sur le bâti.

Durant toute la campagne, chiffres à l’appui, j’avais expliqué ce qui se passe actuellement. Si pour l’ego il est agréable d’avoir raison contre tous, c’est en même temps frustrant, car on aurait aimé être compris davantage.

Vous trouverez en P.J. mon dernier document de campagne, sorte de résumé de tout ce que j’avais publié jusque-là. Je vous invite aussi à lire cet article que j’avais mis sur mon blog (http://dominiqued17.over-blog.com/article-vous-penserez-a-moi-69869167.html), au lendemain de ces élections.

 

Texte du dernier document de campagne

Qu’est-ce qu’ils nous font ?

La dette du département est de 400 millions, mais rien ne les arrête. Ils ont mille projets tous plus onéreux les uns que les autres. Ils veulent transférer l’aéroport de La Rochelle à Rochefort en sachant que ce sera un nouveau gouffre financier venant s’empiler sur les autres.

C’est d’autant plus grave qu’avec la réforme des collectivités territoriales, les recettes fiscales ne seront plus les mêmes. Explication : Jusqu’en 2009, le département percevait la taxe d’habitation, la taxe sur le foncier bâti, la taxe sur le foncier non bâti et la taxe professionnelle.

En 2011, il ne percevra plus que la taxe sur le foncier bâti et une part de la contribution sur la valeur ajoutée des entreprises. Autrement dit, sur quatre robinets qui alimentaient les ressources fiscales du département, il n’en reste plus qu’un et demi. Le seul robinet que le Conseil général peut actionner, c’est celui de la taxe foncière.

En conséquence, soit le département diminue considérablement ses dépenses,

soit il augmente la taxe foncière de manière à ce qu’elle produise autant que les taxes qu’il ne percevra plus. C’est-à-dire que notre taxe foncière, si le gaspillage ne cesse pas, risque d’être multipliée par trois. Malgré ça, ils continuent à promettre et promettre, à vouloir dépenser et toujours dépenser, au mépris du contribuable.

Si vous me faites confiance,

Je combattrais cette

 

démagogie pour rendre plus sage

la gestion du département.