Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Dominique Droin

Terra Nova, maître à penser des socialistes

15 Juin 2011, 16:56pm

Publié par Admin

Le groupe de réflexion Terra Nova, proche du Parti socialiste, vient de publier un rapport symptomatique des stratégies futures de la gauche en général et du PS en particulier : délaisser la classe ouvrière au profit de la « France de demain » qui fait la part belle à l’électorat issu de l’immigration.

 

« La classe ouvrière n’est plus le cœur du vote de gauche, elle n’est plus en phase avec l’ensemble de ses valeurs, elle ne peut plus être comme elle l’a été le moteur entraînant la constitution de la majorité électorale de la gauche ». C’est un aveu bien singulier que vient de faire Terra Nova pour préparer les futures stratégies électorales du PS.

Ce que veut dire le groupe de réflexion socialiste est assez clair. Jusqu’à maintenant, les classes populaires étaient le terreau de la gauche ; aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Partant de ce constat, le laboratoire d’idées cherche donc d’autres tactiques plus en adéquation avec la tendance actuelle. L’ouvrier a déserté son camp ! qu’à cela ne tienne : la gauche doit se recentrer sur ce que Terra Nova appelle « La France de demain ». Une France plus féministe, plus jeune, plus diplômée et aussi plus diverse, c’est à dire « plus favorable aux immigrés et à l’islam ».

Exit, donc la vieille France, autrement dit : nous. Elle doit laisser la place à une autre. Une France faisant la part belle aux : « nouveaux entrants [qui] constituent le nouvel électorat naturel de la gauche ». Il faut flatter cet électorat quitte à froisser la classe ouvrière qui vogue maintenant sous d’autres cieux.

L’urgence est d’autant plus prégnante, renchérissent les auteurs du rapport, que la France vieillit et que « les séniors votent massivement à droite ». Pour contrebalancer cette tendance, il faut donc favoriser l’émergence de nouvelles catégories. Spécialement celle issue de l’immigration : « La France de la diversité vote presque intégralement à gauche ». Malheureusement, déplore encore le rapport, elle ne représente pour l’instant qu’une « dynamique démographique limitée ».

Faisant un parallèle avec les États-Unis où les populations d’origines étrangères, proportionnellement beaucoup plus importantes qu’en France, ont permis la victoire d’Obama, Terra Nova laisse entendre qu’une ouverture vers de nouveaux entrants pourraient constituer le socle de l’électorat socialiste de demain.

 

Seulement, il faudra que ce laboratoire d’idées fumantes nous dise comment il fera vivre ensemble cette « nouvelle France ». Cette France plus féminisée et favorable à toutes les minorités, dont la minorité homosexuelle, avec un Islam dont les principes vont justement à l’encontre des aspirations féministes ou homosexuelles.

Surtout, ce qui apparaît le plus gênant à la lecture de l’exposé, c’est que les principes ainsi défendus ne paraissent pas être le fruit de convictions profondes et ancestrales propres à la gauche, mais semblent plutôt émerger dans un seul but électoraliste. Le think tank socialiste ne cherche pas à savoir ce qui est bien pour le pays ; il cherche la stratégie gagnante pour son camp. Même si cette stratégie va à l’encontre des intérêts de la France et des Français. Or, on ne peut pas pour des raisons purement électoralistes bouleverser ainsi les fondements d’un pays. Surtout d’un pays qui a toujours su se rassembler dès qu’il se trouvait confronté à l’étranger, ce qui, qu’on le veuille ou non, est aujourd’hui le cas avec l’immigration galopante de ces quarante dernières années. Une immigration, si l’on suit la logique de Terra Nova, qui devrait être poursuivie pour que les enfants qui en naîtraient viennent grossir le contingent des électeurs de gauche.

Retrouvez le rapport de Terra Nova sur :

http://www.tnova.fr/essai/gauche-quelle-majorit-lectorale-pour-2012