Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Dominique Droin

Il faut dissoudre le SIL

6 Janvier 2015, 17:55pm

Publié par droin

À l’origine de l’hyper incinérateur qui suscite la polémique, le SIL est une erreur qu’il faut corriger le plus rapidement possible. Le département et les agglomérations ayant compétence pour le traitement des déchets.

Une couche supplémentaire sur le mille-feuille

Tout le monde en convient : il faut simplifier le mille-feuille administratif. Avec la commune, l’intercommunalité, le département, le pôle métropolitain et la région, la France croule sous les collectivités territoriales. Toutes les réformes prétendent en diminuer le nombre, malheureusement, elles ne changent rien. Parfois même on rajoute des couches intermédiaires. C’est le cas en Charente-Maritime avec la création du SIL (syndicat intercommunal du littoral). Il n’exerce de compétences que dans un seul domaine : le traitement des déchets. Or, le département et les agglomérations ont compétence en ce domaine. Il est donc inutile.

Une structure qui coûte cher

Avec ses sept vices-présidents rémunérés, le personnel employé et une gestion épinglée par la Chambre régionale des comptes (CRC), le SIL coûte cher au contribuable. Chaque fois que l’on crée une couche administrative, on crée de l’endettement, et par conséquent de l’impôt. Ainsi, un an à peine après sa création, le SIL était contraint d’ouvrir une nouvelle ligne de trésorerie (autrement dit contracter un emprunt) de 300K€, pour éviter d’être dans le rouge. Huit ans après, au 1er janvier 2014, la dette dépassait déjà les 8 millions d’euros. Dans son rapport du 11 mai 2011, la CRC affichait son scepticisme quant à l’efficacité de la mutualisation des moyens. On la comprend.

Trop d’incohérences

En 2005, le SIL remet l’incinérateur d’Échillais aux normes. Coût de l’opération : plus de 8 millions d’euros supportés par les seuls contribuables de la CARO (Pays rochefortais) qui rembourseront jusqu’en 2020. Parallèlement, il étudie déjà le nouveau projet évalué, aujourd’hui, à près de cents millions d’euros. Dans ces conditions, à quoi servait la dépense de 8 millions pour la remise aux normes ?
Il faut dissoudre le SIL

Lire la suite

Tous nos voeux !

22 Décembre 2014, 17:03pm

Publié par droin

L’équipe de Rochefort avec enthousiasme-La Passerelle, vous souhaite un joyeux Noël, de bonnes fêtes, en espérant vous retrouver fin prêts pour les batailles de 2015.

Lire la suite

La Passerelle dans les boîtes cette semaine

15 Décembre 2014, 13:11pm

Publié par droin

Au sommaire :

Désacralisation
Lettre au maire,
Tout comme Bernard
Une belle duperie (1)
Une belle duperie (2)
Grasset (PS), Blanchet (UMP) et Blanc (On ne sait plus), main dans la main à la mosquée
Girouette d’or
Incinérateur, tomates et drôle de farce

Monsieur le Maire,
Il est évident que vous n’alliez pas, en neuf mois, redonner à Rochefort le dynamisme qui lui fait défaut depuis tant d’années. Seulement en neuf mois, une équipe municipale a largement le temps de donner des signes encourageants. Or, pour l’instant, c’est le néant. Nous avons mis sur notre site1 un parallèle entre votre action et celle de Robert Ménard, le nouveau maire de Béziers. Là-bas, il y a, depuis avril dernier, de l’initiative et du courage ; à Rochefort ce n’est que mollesse et ronron que vous dissimulez derrière des pitreries qui ne trompent pas grand monde. Car, si la forme est effectivement différente, sur le fond, vous restez dramatiquement proche de vos prédécesseurs, sans que cela ait l’air de vous affoler. En neuf mois, vous n’avez fait que marcher dans leurs pas. Lire la suite sur http://lapasserelle.webege.com/
La Passerelle dans les boîtes cette semaine

Lire la suite

Lettre ouverte au président du SIL

12 Décembre 2014, 09:24am

Publié par droin

Qui se cache derrière Mamie Lucette ?

Monsieur le Président du SIL,

Vous faites distribuer avec l’argent du contribuable un document à la gloire de la nouvelle usine d’incinération d’Échillais et qui cherche à la justifier.

Dans ce document, beaucoup de points m’ont interpelé, mais je ne voudrais attirer votre attention que sur un seul, tant il m’intrigue.

Page 4, dans un paragraphe intitulé Un projet de création de 150 emplois, on peut lire : « Le SIL a signé un protocole d’accord pour fournir de la chaleur à la société « Les Jardiniers charentais », etc., etc.

Êtes-vous certain que cette société existe ? Nous n’en avons trouvé trace nulle part. Quand on tape, sur un moteur de recherche Les jardiniers charentais, on tombe sur le blog d’une une association de Charente et une photo de « mamie Lucette », (sic) avec une betterave à la main. S’agit-il de notre affaire ? Ou alors, quelqu’un se cache-t-il derrière Mamie Lucette : un investisseur chinois, un émir du Qatar, un milliardaire russe ? Rassurez-nous, Monsieur le Président, dites-nous ce qu’il en est !

Arrivé à ce stade, je crois aussi qu’il est nécessaire, pour donner du poids à votre argument, de fournir aux médias dans le plus bref délai, le document relatif au protocole d’accord signé ainsi que le numéro d’immatriculation de la société en question. Sans quoi, vous ne pourrez pas empêcher les gens de penser que le document que vous avez financé avec leurs impôts, pour justifier un projet au sujet duquel la majorité d’entre eux s’oppose, n’est qu’une imposture.

Je vous prie de croire, M. le Président du SIL, à l’expression de ma respectueuse considération.

Dominique Droin

Lire la suite

Le Salon Beige, parle de notre demande de crèche

9 Décembre 2014, 09:16am

Publié par droin

Des crèches partout ! Bientôt une crèche à la mairie de Rochefort-sur-Mer ?

Message d'un lecteur :

"Je vous informe que Dominique Droin, candidat DVD aux dernières élections municipales de Rochefort-sur-Mer, a publié sur son blog (http://dominiqued17.over-blog.com) une lettre ouverte pour demander à Monsieur Hervé Blanché, maire UMP de Rochefort-sur-Mer, qui s'est fait connaître récemment par l'inauguration de la mosquée de la ville et sa démonstration de danse hip hop dans son bureau, d'installer une crèche dans le hall de la mairie. Pour le moment, monsieur Blanché n'a pas daigné répondre." Monsieur Blanché devrait peut-être prêter l'oreille aux souhaits de ses administrés...

 

Lire la suite

Lettre au maire pour lui demander une crèche

4 Décembre 2014, 12:24pm

Publié par droin

Monsieur le Maire,

Vous avez, le 18 octobre dernier, emmené avec vous Bernard Grasset et le ruban républicain pour une cérémonie à la mosquée de Rochefort, marquant par-là, votre attachement à l’Islam. Dans un souci démocratique et pour montrer que vous êtes le maire de toutes les religions, je vous demande de bien vouloir ériger une crèche dans le hall de la mairie de Rochefort.

La religion chrétienne, vous ne pouvez l’ignorer, est fondatrice de notre civilisation. Je ne vois, pas, dans ces conditions, pourquoi hésiter à le rappeler à travers ce signe qui n’aurait rien d’insolite. Plusieurs mairies, notamment, celle de Béziers (34) en usent ainsi.

Pour vous déculpabiliser, auprès de vos amis musulmans, je vous rappelle que votre consœur, Anne Hidalgo, maire de Paris, a décidé, comme son prédécesseur, de fêter avec l’argent public, la fête de la fin du ramadan. Dans ces conditions, vous comprenez bien qu’on ne peut pas faire deux poids, deux mesures et refuser aux uns ce que l’on accorde aux autres. Où serait l’Égalité, deuxième élément du triptyque républicain qui nous est si cher ?

Si, je ne mets pas en cause votre courage, Monsieur le Maire, je crois quand même qu’il faudrait que vous le prouviez aux Rochefortais qui, eux, pourraient en douter. Vous comprenez bien que vous ne pouvez pas être l’ami de l’Islam, sans être celui de la Chrétienté.

Je vous prie de croire, Monsieur le Maire, à l’expression de ma reconnaissante considération.

Dominique Droin

Lire la suite

Un incinérateur et des tomates pour une drôle de farce

26 Novembre 2014, 10:16am

Publié par droin

Le projet de serres de tomates hors sol d’Échillais semble être une drôle de farce.

En effet annoncé comme unique en France par les médias, il faut savoir que le projet est proposé simultanément à une collectivité de la Manche et à une autre de Seine-et-Marne avec exactement les mêmes éléments, même surface, même baratin, etc. et, surtout, avec les mêmes protagonistes, à savoir : la société hollandaise Van D'en Bosch, les Jardins Charentais et Jean Pierre Chambet, président d'ECBL.

Il ne s’agit pas de concurrence, les protagonistes annonçant que les trois projets seront menés de concert. Maintenant, il s’agit de savoir qui sont ces protagonistes. Jean-Pierre Chambet, 60 ans, est à la tête d'une multitude de petites sociétés dont plusieurs souffrent de la conjoncture actuelle. Les Jardins Charentais, créés en janvier 2014, ce n’est pas une société mais une association dont les fonds sont de loin incompatibles avec un investissement de 81 millions d’euros (3 fois 27 millions pour les trois sites). Autrement dit, c’est une coquille vide.

Question : comment cet aréopage va-t-il financer un projet de 81 millions d'euros, quand on sait que les Hollandais n’apporteront que les serres et le savoir-faire ?

Cette affaire fait incroyablement penser à celle du Magasin aux vivres. Au mieux, un effet d’annonce pour donner un peu de poids au projet d’incinérateur, au pire une esbroufe.

Un incinérateur et des tomates pour une drôle de farce

Lire la suite

Aziz, Tony et Hervé

25 Novembre 2014, 17:26pm

Publié par droin

Scène incroyable et pourtant bien réelle. On peut la retrouver, entre autres, sur la page Facebook d’Ici, c’est Rochefort. Alors que la ville se meure, que les commerces ferment les uns après les autres, que la misère surgit à chaque coin de rue, on voit le maire, hilare, prendre une leçon de break dance, dans son bureau. Ahurissant et pathétique. À force de jouer les zozos, il va perdre toute respectabilité due pourtant à un élu.

Lire la suite

Réponse à Hervé Blanché

24 Octobre 2014, 12:29pm

Publié par droin

Ce qui est essentiel et ce qui ne l’est pas

Avant de passer aux petites querelles, regardons d’abord ce qui est essentiel et qui donne de l’intérêt au débat.

 

Depuis que le site Boulevard Voltaire1 a publié l’article que je lui ai proposé, j’ai reçu de nombreuses réactions, dont voici en gros la synthèse abrupte et sans fard :

Les enfants de l’immigration islamiste se multipliant beaucoup plus rapidement que ceux des Français de souche. Tous les démographes en conviennent, sous peu la prédiction des islamistes se réalisera, c'est-à-dire que les musulmans auront conquis l’Europe sans armes, uniquement par le ventre de leurs femmes. Ça, personne ne peut le contester de bonne foi.

Alors, soit on s’en réjouit ; soit on l’accepte passivement et benoîtement ; soit on s’en fiche ; soit on fait comme l’autruche, on se met la tête dans le sable pour ne pas voir la réalité ; soit on refuse. Aujourd’hui, de plus en plus de personnes refusent. Elles en ont assez et ça encore, personne ne peut le contester.

Elles refusent car le problème est dramatique : il s’agit tout simplement d’un changement de civilisation. Depuis des siècles la France s’est construite sur des critères relatifs à la chrétienté, ce qui lui a permis d’être un grand pays. Aujourd’hui, ce grand pays est en déclin et parallèlement on voit un Islam prospérer de façon exponentielle pour accélérer ce changement de civilisation. Or, la France n’a pas à ressembler à ces pays que leurs ressortissants abandonnent pour venir trouver chez nous ce qu’ils n’ont pas chez eux. Tout l’enjeu des prochaines années est là et l’histoire de cette mosquée participe à ce bouleversement. C’est la raison pour laquelle je m’y oppose.

Voilà pour l’essentiel. Ce qui suit n’a pas d’importance, ce n’est que de la petite tambouille. Cependant comme certains aiment bien, alors allons-y. Ça permettra en plus de recadrer certaines choses et, pour reprendre un vieux dicton bien de chez nous, de « remettre l’église au milieu du village ». Et peut-être, sait-on jamais, d’amener M. Blanché à un plus de réflexion et de modération dans ses propos.

 

Les faits

Lundi 20 octobre, Demoiselle FM me donne la parole suite à l’article « Mosquée de Rochefort, le Grand retour de Bernard Grasset », posté sur ce blog. Elle la donne simultanément au maire, pour qu’il me réponde. Comme ça ne suffisait pas, elle la lui redonne une nouvelle fois pour qu’il me réponde une nouvelle fois. Et comme ça ne suffisait toujours pas, elle a partagé sur sa page Face book la vidéo de l’enregistrement de cette deuxième intervention que M. Blanché avait déjà posté sur la sienne. Oh, Demoiselle ! on a compris, n’en jetez plus.

 

Réponse à cette deuxième intervention

Premièrement, le journaliste.
Il commence par parler de « croisade de Dominique Droin ». Il ne s’agit pas de croisade, Monsieur le journaliste. Ma démarche n’est pas celle d’Adhémar de Monteil, qui se mit à la tête de la première d’entre elles. Non, ma démarche, c’est plutôt celle de Charles Martel. Je suis sûr que vous saisissez la nuance. Deuxièmement, vous dites que je me radicalise. Pas du tout. Mon curseur est toujours à la même place, c’est juste le support qui part sur la gauche et qui vous donne cette illusion d’optique. Souvenez-vous ! À une époque pas si éloignée j’étais le seul à m’opposer à la construction de la mosquée ; j’étais le seul à m’opposer au jumelage turc dont il faudra d’ailleurs reparler, etc. Donc pas de radicalisation de ma part, juste de la persévérance.

Ceci étant dit, passons maintenant à M. Blanché.
Écoutons-le à nouveau : « Je suis agacé d’entendre tout et n’importe quoi, et surtout n’importe quoi de la part de M. Droin. » Le propos est d’autant plus cocasse que le n’importe quoi, il arrive justement maintenant avec ses explications à lui. D’abord, M. le Maire prétend qu’il ne s’agit pas de l’inauguration de l’extension, mais de celle de la mosquée elle-même. Il est maire ! En conséquence, il devait savoir que la mosquée a déjà été inaugurée en juillet 2012. S’il ne le savait pas, ses amis qui l’ont invité auraient pu le prévenir. Il pouvait encore chercher sur le site Trouve ta mosquée2, il l'aurait vu. Il répondra peut-être qu’aucune loi ne lui interdit de faire une inauguration tous les deux ans. Ou même tous les six mois ou même, si ça lui chante, tous les 15 jours. C’est vrai, rien ne l’y empêche, mis à part le sens du ridicule. Mais ça, c’est son choix.

Mon interlocuteur me reproche ensuite de ne pas avoir assisté à cette cérémonie. Hé ! Monsieur Blanché, je ne suis pas Alexis Blanc ! Je ne suis pas cette personne qui, en conseil, s’oppose à l’extension, mais se rend ensuite à la fête en se plaignant de ne pas avoir été invité. Je suis d’ailleurs étonné que les médias ne se soient pas fait l’écho d’une contradiction finalement bien dans le style du personnage. En tout cas, en ce qui me concerne, j’avais été invité par un responsable de ce lieu de culte. Je l’ai remercié aimablement tout en lui expliquant les raisons pour lesquelles je ne viendrai pas. Mais, si je comprends bien, vous auriez voulu que j’assiste à cet événement auquel je m’opposais. C'est-à-dire que vous-même, à ma place et si je comprends toujours bien, vous auriez, à l’instar d’un Alexis Blanc, accepté d’y aller ? Là encore, c’est votre choix.

M. Blanché parle aussi de mes différents échecs aux élections qui m’auraient rendu aigri. Je vais lui répondre avec un mot dont je ne suis pas certain qu’il en perçoive toute la profondeur, c’est le mot conviction. Je ne fais ni de la politique pour moi ni par intérêt. Je ne me suis pas engagé pour satisfaire un égo et encore moins pour me mettre en scène ou quoi que ce soit du genre. Non, Monsieur Blanché, ça ce n’est pas moi, c’est un autre. Peut-être celui qu’on apercevait devant un rideau rouge de théâtre au moment des élections. Peut-être. En tout cas, moi, je fais de la politique parce que je crois à des idées. Si j’avais voulu satisfaire une ambition personnelle, aujourd’hui je serai à l’UMP, au PS, à l’UMPS, où vous voudrez. Aujourd’hui, je serai franc-maçon. Aujourd’hui, j’aurai un discours vide et bien-pensant. Je dirai tout puis son contraire. Je mentirai, comme ceux qui ont menti au sujet de l’incinérateur. Seulement d’autres font ça tellement mieux, que c’est sans la moindre aigreur que je les laisse faire. Pendant ce temps-là, je continue mon combat. C’est beaucoup plus enthousiasmant que vous ne l’imaginez. Ce combat me comble, surtout face à de tels adversaires. Ça c’est mon choix.

Enfin, le maire me reproche des articles sur des sites tenus par « des gens proches du FN ». D’abord, qu’il sache bien que le FN prospère sur les territoires en déshérence. Or, pour la première fois de son histoire ce même FN est devenu la première force politique de Rochefort, si l’on se réfère au dernier scrutin. Autrement dit, M. Blanché peut se targuer d’être le premier maire de Rochefort qui aura vu le FN arrivé en tête dans la ville qu’il administre. Raison de plus, Monsieur Blanché, pour bien aimer les gens du FN… Moi, ça fait longtemps que je les aime bien, et ça aussi, c’est mon choix.

1 (lien ci-dessous)

2 (lien ci-dessous)

Lire la suite

C’est le buzz

23 Octobre 2014, 04:57am

Publié par droin

En 24 heures, l’article que j’ai envoyé au site Internet Boulevard Voltaire au sujet de « l’inauguration » de l’extension de la mosquée de Rochefort, a été partagé plus de 2.700 fois, a reçu 247 commentaires et a été tweeté 124 fois. Des 10 articles publiés ce jour-là, il arrive de loin en tête, toutes catégories confondues. Oui, l’islamisation de la France est un sujet qui préoccupe les Français.

C’est le buzz

Lire la suite

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 > >>