Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Dominique Droin

Nicollin et les ordures de Rochefort

3 Mai 2016, 07:38am

Publié par droin

Quoi qu’il en soit, Nicollin conservera la délégation du ramassage des ordures en Pays rochefortais. Non pas parce que M. Blanché s’est rendu à la Mosson pour assister à un match de foot des profondeurs du classement dans sa tribune présidentielle, mais simplement parce qu’aucun de ses concurrents ne lui disputera le marché. Il y a deux ou trois entreprises de ce type en France et elles ont, entre elles, une sorte de pacte de non-agression pour ne pas dire d’entente cordiale. Si concurrence il y a, à Rochefort, l'offre que fera le rival de M. Nicollin sera deux fois plus élevéé, pour être certain de ne pas être retenu. De même « Loulou » en agira ainsi là où son concurrent est installé. En quelque sorte, « on est en entre gentlemen », entre personnes de bonne intelligence.

En revanche, ce qui peut intéresser Nicollin, c’est de revoir le contrat pour fourguer ses fameuses poubelles personnalisées. Ces poubelles qui permettraient de facturer aux habitants leurs ordures au poids. Chaque poubelle étant fermée à clé et chaque usager ayant sa propre clé. Ce nouveau contrat serait très avantageux pour « Loulou » et très onéreux pour le contribuable car il faudrait changer, d’une part tout le parc des containers, mais aussi le système des camions. Voilà le nouvel enjeu de Nicollin. Après qu’il ait envoyé son avion au couple Blanché ou non ; qu’il l’ait invité dans sa manade ou pas, n’a finalement que peu d’importance. Tout comme d’ailleurs ce que peut dire le maire de Rochefort à ce sujet car on sait maintenant qu’il est capable de mensonge

Lire la suite

Nous sommes tous des anti-incinérateurs

30 Avril 2016, 13:25pm

Publié par droin

Nous avons toujours été contre l’hyper incinérateur d’Échillais et nous le sommes toujours. Ceci étant rappelé, nous ne cautionnons pas les violences survenues lors du dernier conseil communautaire. Les auteurs de ces actes, ne représentent pas l’ensemble des opposants, mais seulement une infime minorité.

La lutte contre le projet doit rester apolitique, pacifique et se faire dans le droit. Aussi, nous demandons que ces individus agressifs, soient exclus du mouvement et que le dialogue reprenne dans la sérénité et le respect avec toutes les forces politiques concernées. Toute attitude haineuse et contraire aux lois ne ferait qu’affaiblir notre cause.

Il serait temps, aussi, que les médias cessent d’appeler ces personnes « les anti-incinérateurs ». Nous sommes très nombreux à être contre le projet et nous ne voulons pas être mêlés de près ou de loin à leurs emportements.

Lire la suite

Méfiez-vous !

25 Avril 2016, 12:49pm

Publié par droin

Ce cas n’est pas unique, plusieurs personnes nous ont raconté des versions à peine différentes. Des individus se font passer pour des gens de la mairie et, soit appellent au téléphone, soit frappent carrément aux portes en posant plein de questions sous prétexte de proposer d’accueillir des migrants, contre 400 € par migrants accueillis. Les personnes visées sont de préférence des personnes âgées vivant seules dans de grandes maisons. Méfiez-vous ! il s’agit vraisemblablement d’une arnaque.

Cet article devait passer dans la prochaine Passerelle. Mais elle est déjà pleine depuis longtemps et va même sortir avec un mois d'avance.

Lire la suite

Les gens du voyage et le « bureau d’étude »

5 Avril 2016, 08:34am

Publié par droin

C’est une nouvelle preuve de manque d’imagination, de volonté et de véritables convictions de la municipalité. Depuis des mois, ce que l’on appelle pudiquement des gens du voyage investissent régulièrement le parc des Fourriers. Les riverains et les associations se plaignent sans que rien ne se fasse de concret mis à part une « demande de diagnostic à un bureau d’étude » (sic), selon l’aveu fait par M. Blanché, ce matin sur Demoiselle FM.

Trop peu pour l’Auberge de jeunesse située sur cet emplacement. Alors, elle convoque les médias. Effet garanti : le maire vient enfin de demander à la préfecture d’intervenir. Cela aurait dû être fait depuis longtemps. Quant au bureau d’étude, on aimerait bien connaître ses conclusions pour savoir si la dépense en valait la peine. Nous en doutons.

Lire la suite

Magasin aux vivres, l'imbroglio est au rendez-vous...

25 Mars 2016, 08:41am

Publié par droin

Le Chantier du Magasin aux vivres est dans une impasse. Le permis de construire est caduc, le délai étant dépassé. Au mois de décembre 2010, dans le numéro 9 de La Passerelle nous disions déjà : « Il semble qu’on se dirige vers un imbroglio dont on n’est pas près de voir la fin. Ce que, un peu seuls à l’époque, nous prédisions déjà en 2007. »

En effet, cette affaire du Magasin aux vivres a été l’un des sujets majeurs de La Passerelle pendant des années. Dès 2007, nous dénoncions le défaut d’appel d’offre public. Le maire de l’époque avait même fini par admettre cette carence, se réfugiant derrière le terme « sorte de consultation ». Or, tout le problème vient de là. Si M. Grasset avait fait les choses comme elles auraient dû être faites, s’il avait procédé à un appel à concourir en bonne et due forme, ce bâtiment du XVIIe siècle serait certainement restauré et aurait trouvé toute son utilité aujourd’hui.

Nous avions, à l’époque, tenté d’intéresser les deux oppositions municipales qui se sont succédé, celle de Mme Rabelle et celle de M. Pons. Jamais nous n’avons été écoutés. Au contraire, chaque fois, l’opposition municipale se rangeait du côté de M. Grasset. Voilà où cela nous a conduit : dans une impasse.

Lire la suite

Rue du 19-Mars-1962, lettre au maire

21 Mars 2016, 15:27pm

Publié par droin

Monsieur le Maire,

Je viens de signer la pétition, mise en ligne par Valeurs actuelles, qui s’adressent aux maires des communes de droite qui ont une rue du 19-Mars-1962 pour leur demander de la débaptiser.

Il y a 54 ans, le 19 mars 1962 précisément, les accords d’Évian étaient signés. Commençait alors, pour un million de Français d'Algérie, l’exode dramatique. Ils abandonnaient leur terre, leurs biens et laissaient là-bas toute leur vie, traumatisés à jamais. Pire, cent mille Harkis et Pieds-Noirs étaient assassinés par le FLN, dont la plupart après le cessez-le-feu et dans l’indifférence générale. Si la France doit battre sa coulpe, comme elle en use si souvent, voilà une occasion de le faire. Ce serait rendre justice aux musulmans qui ont préféré rester français, les Harkis. Ce serait rendre justice à toutes ces familles qui ne se sont jamais remises de cet exode.

Rochefort a une rue du 19-Mars-1962. Vous vous êtes fait élire en disant que vous étiez de droite et Rochefort a accueilli de nombreux Pieds-Noirs après les « événements ». Vous êtes donc concerné au premier chef par cette pétition.

En conséquence, il serait souhaitable que vous débaptisiez la rue du 19-Mars sans attendre la pétition de Valeurs actuelles pour avoir le plaisir de leur répondre : c’est fait !

Je reste persuadé que vous saurez apporter à cette requête toute l’attention qu’elle mérite, au moins par respect pour toutes les familles de rapatriés devenues rochefortaises et pour celles des Harkis, nos compatriotes.

Je vous prie de croire, Monsieur le Maire, à l’expression de mes sentiments distingués.

Dominique Droin

Lire la suite

Hausse des impôts à Rochefort, une logique très socialiste

12 Mars 2016, 15:14pm

Publié par droin

Depuis quatre ans, les socialistes asphyxient le contribuable français en multipliant taxes et impôts. La municipalité prétendument de droite de Rochefort, estimant sans doute que cela ne suffisait pas, vient d’augmenter, à son tour, les contributions municipales de 9%.

Ce n’est pas ainsi que l’on va redonner vie à la ville. Plus d’impôts, c’est moins de dépenses pour faire vivre le tissu économique local déjà bien mal en point. On entre ainsi de plain pied dans un cercle vicieux : plus d’impôts, donc moins de dépenses ; moins de dépenses, donc diminution de l’activité économique ; diminution de l’activité économique, donc moins de rentrées fiscales ; moins de rentrées fiscales, donc plus d’impôts ; donc moins de dépenses, etc., etc.

C’est en fait une logique très socialiste. Pas étonnant que la municipalité actuelle de Rochefort en ait fait son crédo.

Lire la suite

Petites précisions historiques

3 Mars 2016, 10:23am

Publié par droin

Dans notre dernier numéro, nous disions à nos abonnés : « La Passerelle a fêté ses 7 ans au mois de novembre dernier. Notre bulletin n’a pas d’équivalent sur la ville. Certes, de temps à autre, sort une nouvelle publication, mais elle n’a ni notre longévité, ni notre régularité. La plupart du temps, d’ailleurs, nos concurrents s’essoufflent et abandonnent leur feuille très rapidement. »

Nous ignorions alors que la gauche municipale allait sortir la sienne à son tour. Soyons francs, pour l’instant peu de gens l’ont reçue. Il semble qu’ils aient du mal à trouver des distributeurs.

Néanmoins, nous l’avons et nous y avons lu quelque chose d’étonnant. Dans l’article intitulé : « Femmes des années 80 » - « Femmes, je vous aime », il est écrit, entre autres, que c’est grâce la gauche qu’une femme est devenue ministre pour la première fois en 1947.

Le problème c'est que c’est faux. Si l’année est bonne, c’est en revanche au cabinet de Robert Schuman que l’on doit cette première. Or, Schuman appartenait au MRP, parti de droite, et non à la SFIO (ancêtre du PS) ou au Parti communiste. D’autre part, Mme Poinso-Chapuis, le ministre en question (MRP, elle aussi), a signé, en 1948, un décret qui accordait une aide aux familles souhaitant inscrire leurs enfants dans… une école libre. L’affaire lui avait valu un tel tollé de la part des socialistes qu'elle en avait démissionné.

Rappelons enfin que c’est grâce à de Gaulle que les femmes peuvent voter. Jusque-là, la gauche maçonnique et laïcarde leur refusait ce droit car elle les jugeait trop proches de l’Église…

Femmes de la gauche rochefortaise, on vous aime !

Lire la suite

le n°24 de La Passerelle

25 Février 2016, 17:34pm

Publié par droin

Réservé aux abonnés, le n°24 de La Passerelle a été distribué aujourd’hui.

Au sommaire :

  • Délinquance : ça devient grave.
  • Fichés S ou quand la délinquance rochefortaise prend une tournure plus radicale
  • Logements sociaux : et ça continue encore et encore
  • INSEE, une étude intéressante
  • Djikululul, ça recommence
  • Quand la paroisse accueille des migrants
  • Lettre à la première adjointe
  • Etc.

Pour s'abonner à La Passerelle pendant un an, merci d'envoyer un chèque de 10 euros à l'ordre de La Passerelle à La Passerelle Apt 6, 38, av. Wilson 17300 Rochefort

Lire la suite

Lettre à la première adjointe qui m'attaque en justice

16 Février 2016, 06:32am

Publié par droin

Madame,

Vous m’attaquez en justice parce que vous vous sentez diffamée par un article que j’ai publié dans La Passerelle du mois de décembre dernier.

Si chaque fois que je m’étais senti diffamé par des articles de Sud Ouest, j’avais sollicité les juges, j’aurai passé mon temps à encombrer les tribunaux. Au lieu de cela, j’ai demandé des droits de réponses. Parfois, ils m’ont été accordés, parfois non. Jamais, je n’ai tenté la moindre action en justice. D’une part, parce que je suis attaché à la liberté d’expression ; de l’autre, parce que j’ai le sens du ridicule. Parmi tous ces articles qui m’ont blessé, je ne vous en donnerai qu’un ; il vous concerne personnellement. Lors de la dernière campagne des départementales, j’ai soulevé une question identitaire. Sud Ouest a, alors, repris les réactions de mes adversaires, dont la vôtre que voici : « C’est violent, rétrograde, insultant et islamophobe. C’est le fonds de commerce du FN, ça met le feu, c’est très grave. » En quelques mots, vous me traitiez de dangereux raciste. Je hais toutes les formes de racisme. Je ne suis pas raciste. D’autre part, en m’insultant ainsi, vous avez également insulté plus de 21% de Rochefortais qui nous ont fait confiance, ne l’oubliez pas.

En conséquence, j’aurai pu vous attaquer en justice. Je ne l’ai pas fait, je vous ai laissé user de votre liberté d’expression. Vous, non. Vous, vous ne me demandez même pas un droit de réponse à insérer dans La Passerelle. Vous, alors que mes accusations sont infiniment moins graves et diffamatoires que les vôtres à mon égard, vous me jetez directement devant un tribunal pour me réclamer en réparation, non pas l’euro symbolique, mais cinq mille €. Rien que ça !

Permettez-moi de vous le dire, en agissant ainsi, vous vous discréditez. Pire, vous discréditez toute l’équipe municipale à laquelle vous appartenez. À ce sujet, j’ai remarqué que l’avocat qui vous défendait était un associé de M. Blanché. Simple coïncidence, je n’en doute pas. Seulement, croyez-vous sincèrement que votre équipe sortira grandie d’une telle initiative ? Croyez-vous sincèrement que vous servez ses intérêts en agissant ainsi ? Croyez-vous que ce genre de procédé donne une bonne image de la municipalité de Rochefort que vous représentez ? Je ne le pense pas.

Aussi, je vous demande ouvertement de retirer votre plainte.

Je compte sur votre sens des responsabilités. Les petites rancœurs d’arrière-boutique ne peuvent pas triompher du raisonnement sain et de l’image que l’on veut donner d’une ville. C’est du moins mon point de vue. Je suis persuadé que c’est aussi le vôtre.

Je vous prie de croire, Madame, à l’expression de mes sentiments sans fard.

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>